IRRC No. 904

Entretien avec Filippo Grandi

Reading time 4 min de lecture
Télécharger PDF
Cet article est aussi disponible en

Offrir un refuge aux personnes qui fuient leur foyer et qui ont besoin d’être protégées relève d’une tradition ancienne et universelle, qui est maintenant consacrée par le droit international. La Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants, adoptée en 2016 par l’Assemblée générale des Nations Unies, a réaffirmé les normes internationales de protection des réfugiés et a énoncé les éléments clés d’un cadre d’action global applicable aux mouvements massifs de réfugiés, fondé sur un partage des responsabilités internationales. Ce fut une avancée capitale à un moment où la coopération internationale en matière de prévention, de gestion et de règlement des conflits se révélait insuffisante et alors que le nombre de personnes qui, en raison d’un conflit armé, de violences ou de persécutions, sont déplacées à l’intérieur de leur propre pays ou sont forcées de traverser les frontières ou contraintes à un exil prolongé, ne cesse de croître. Dans cet entretien, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés nous fait part de ses réflexions sur certains des plus grands défis actuels liés aux déplacements forcés ainsi que sur les perspectives ouvertes par la Déclaration de New York.

Poursuivre la lecture du #IRRC No. 904

Autres articles sur International Review of the Red Cross, Migration and displacement, Migrants, refugees, asylum seekers, United Nations