IRRC No. 886

Attester de l’espace les violations du droit international humanitaire : examen critique de l’analyse géospatiale des images satellite durant les conflits armés à Gaza (2009), en Géorgie (2008) et au Sri Lanka (2009)

Télécharger PDF
Cet article est aussi disponible en

Depuis le lancement du premier capteur satellite commercial à très haute résolution en 1999, la technologie spatiale est de plus en plus prise en considération et sollicitée pour permettre l’identification à distance d’éventuelles violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Comme le montrent les trois cas de conflits armés décrits dans cet article - à Gaza, en Géorgie et au Sri Lanka - l’analyse des images satellite a permis de fournir aux enquêteurs des éléments de preuve indépendants, vérifiables et convaincants de violations graves du droit international humanitaire. L’article évoque aussi les limites importantes de cette analyse fondée sur l’imagerie satellite, sans oublier les difficultés plus générales, d’ordre technique, analytique et politique, auxquelles sera confrontée à l’avenir la communauté humanitaire et des droits de l’homme pour réaliser des analyses à partir de données acquises par satellite.

Poursuivre la lecture du #