IRRC No. 886

Au-delà de « Call of Duty » : pourquoi les joueurs de jeux vidéo ne feraient-ils pas face aux mêmes dilemmes que les soldats ?

Télécharger PDF
Cet article est aussi disponible en

Les jeux vidéo donnent aux joueurs une fausse idée de ce que les soldats sont autorisés à faire durant une guerre. Ils peuvent aussi avoir un impact sur la façon dont les combattants se comportent dans les conflits armés actuels. Bien qu’ils offrent à des millions de joueurs un moyen extrêmement divertissant de s’évader de la réalité, certains jeux vidéo donnent l’impression que des actes interdits, tels que la torture ou les exécutions extrajudiciaires, sont normaux. Les auteurs soutiennent qu’une meilleure intégration du droit international humanitaire pourrait permettre de mieux faire connaître les règles de la guerre à des millions de joueurs, y compris des recrues potentielles et des soldats déployés, offrant ainsi l’espoir que cette branche du droit soit mieux respectée sur les futurs champs de bataille.

Poursuivre la lecture du #IRRC No. 886