IRRC No. 899

Incidents nucléaires, radiologiques, biologiques ou chimiques : le cadre de la réponse humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge

Télécharger PDF
Cet article est aussi disponible en

Élaborer une réponse humanitaire internationale efficace à un incident nucléaire, radiologique, biologique ou chimique (NRBC), en particulier si cette réponse est menée sur une base ad hoc, serait extrêmement difficile et exposerait les intervenants à de nombreux risques. Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a développé une capacité d'intervention fondée sur les compétences afin, au moins, de répondre aux incidents de type NRBC à petite échelle, y compris une capacité de déploiement pour entreprendre des activités opérationnelles. Ceci suppose une évaluation approfondie des risques NRBC, des décisions sensées et en temps opportun sur la façon de réagir, ainsi qu'une mobilisation efficace des ressources appropriées afin de mettre en œuvre ces décisions, par la création d'un répertoire d'urgence. En plus de l'acquisition d'une expertise technique et de ressources matérielles, la création d'une telle capacité requiert des processus centralisés permettant de veiller à la gestion méthodique de la réponse NRBC (incluant une prise de décision fondée sur les risques), des procédures opérationnelles permanentes ainsi que la disponibilité et l'accès aux ressources nécessaires. La mise en œuvre de la stratégie du CICR dans sa réponse au NRBC, telle que décrite dans cet article, devrait être prise en considération par toute organisation ou tout autre acteur se préparant à une assistance internationale humanitaire en cas d'incidents de type NRBC – en particulier lorsque ces événements surgissent lors d'un conflit armé.

Poursuivre la lecture du #IRRC No. 899

Autres articles sur International Review of the Red Cross, Nuclear weapons

Autres articles de Dr Gregor Malich, Robin Coupland, Steve Donnelly, Dr Johnny Nehme