RICR No. 832

Les relations entre organismes humanitaires et médias: quelques réflexions

Reading time 1 min de lecture
Télécharger PDF

Les conflits modernes se déroulent souvent dans une absence totale de communication, à laquelle il conviendrait de remédier.Ceux qui sont engagés dans une guerre aujourd'hui semblent plus que jamais n'avoir aucune envie de faire entendre leur voix et, dans la plupart des cas, pour de bonnes raisons. En cette période de l'après-guerre froide, les belligérants se soucient beaucoup moins qu'avant de ce que pense le reste du monde. Ils ne vivent plus dans la crainte de déplaire à ceux qui les parrainent ou de les mettre dans l'embarras. De fait, la plupart d'entre eux n'ont plus du tout de «sponsors», et s'en passent très bien. Ils ne brûlent plus de prendre la parole à la tribune des Nations Unies, à New York, comme tant de mouvements de libération nationale en rêvaient il y a quelques décennies. Beaucoup de belligérants ne se soucient tout simplement pas de l'image qu'ils peuvent avoir sur le plan international, tout comme ils ne se soucient pas du monde extérieur.

Poursuivre la lecture du #RICR No. 832