Bulletin No. 149

Le centenaire d'un précurseur: Jean-Jacques de Sellon

Reading time 2 min de lecture
Télécharger PDF

L'Association genevoise pour la Société des nations, organisa, le 9 janvier 1931, sous la présidence de M. William Martin, une commémoration du centenaire de la fondation de la Société de la paix dans un hôtel patricien de la rue des Granges. Accompagné par des connaisseurs du vieux Genève, les membres de l'Association remplirent ce jour-là un programme soigneusement étudié, et suffisamment chargé. Ce fut un véritable pèlerinage. Une couronne fut déposée sur l'obélisque consacré, au cimetière du Petit-Saconnex, à célébrer la mémoire de ce précurseur et de cet apôtre de la cause de la paix et de la justice que fut le comte Jean-Jacques de Sellon. Les propriétaries actuels de la campagne dite « La Fenêtre, » aménagée jadis par Monsieur de Sellon selon le goût de la Restauration, reĉurent, avec une bonne grâce charmante, ces visiteurs de choix, et Madame de Loriol, descendante et héritière des Sellon, entourée d'une nombreuse famille, consentit à ouvrir, à ces mêmes visiteurs, la demeure magnifique de ses ancêtres. M. Léopold Maurice évoqua, dans le salon même où fut fondée, il y a cent ans, la Société de la paix de Genève, la noble figure de son aïeul, qui aurait mérité, bien davantage que le comte de Mirabeau, le beau titre d'Ami des hommes.

Poursuivre la lecture du #Bulletin No. 149