Bulletin No. 134

Mouvement en faveur des militaires blessés et malades avant la Conférence de 1863

Reading time 2 min de lecture
Télécharger PDF

Après 1853, en Europe et en Amérique, trois guerres cruelles se succédèrent à peu d'intervalle l'une de l'autre; leurs traces sanglantes ont attiré l'attention des contemporains.La guerre d'Orient (1853–1856) entraîna dans la tombe 784,991 hommes: 53,007 furent tués, les 731,984 autres succombèrent à leurs blessures et aux maladies. Dans les hôpitaux anglais moururent 1847 blessés, tandis que les maladies en emportèrent 17,580. Sur 85,375 Français décédés, il n'y en eut que 10.475 qui périrent des suites de leurs blessures; l'armée sarde perdit 16 hommes par armes à feu et 2,166 par maladies. Autant qu'il est permis d'en juger d'après l'expérience de la seconde moitié de la campagne, un grand nombre des victimes auraient pu être sauvées s'il avait élé mieux tenu compte des besoins de l'assistance médicale.

Poursuivre la lecture du #Bulletin No. 134

Autres articles de P. Bogaïewsky