IRRC No. 885

Les dilemmes de la protection des civils des territoires occupés : l’exemple précurseur de la Première Guerre mondiale

Reading time 7 min de lecture
Télécharger PDF
Cet article est aussi disponible en

Si les avancées du droit humanitaire dit « de Genève » et du droit international dit de « La Haye », ne restèrent pas lettre morte pendant le Premier Conflit mondial, ce fut surtout en ce qui concerne les blessés et les prisonniers de guerre, mieux protégés que les civils par le droit conventionnel humanitaire encore balbutiant.

Poursuivre la lecture du #

Autres articles de Annette Becker