RICR No. 808

Le rôle de la Fédération dans la prévention et la maîtrise des maladies contagieuses

Reading time 2 min de lecture
Télécharger PDF

Dans les années 70 encore, les épidémiologistes pensaient que les maladies contagieuses céderaient bientôt leur place, en tant que premier facteur de morbidité dans le monde, aux maladies non contagieuses, qui comprennent des maladies dégénératives telles que le diabète, les troubles circulatoires et les cancers, ainsi qu'aux accidents. La majorité des pays — à l'exception des pays en développement — connaissaient déjà ce que l'on appelle la «transition épidémiologique». Après que l'humanité fut passée de l'époque terrible des famines et des maladies pestilentielles (de l'apparition de l'homme jusqu'à la moitié du deuxième millénaire) à l'ère des épidémies (qui a culminé dans la première moitié du XXe siècle avec la pandémie de la grippe), le premier rôle passait, dans les années 70, à des maladies dues pour une bonne part à l'évolution des styles de vie: manque d'exercice, régimes alimentaires à haute teneur en graisses, tabagisme et autres abus de substances diverses.

Poursuivre la lecture du #RICR No. 808