RICR No. 15

La guerre et les maladies vénériennes

Reading time 4 min de lecture
Télécharger PDF

Parmi toutes les misères matérielles que la guerre mondiale a déchaînées sur l'humanité, les ravages causés par le fléau vénérien occupent une place considérable. En vérité nous ne somraes pas encore, aujourd'hui, en état d'entrevoir les multiples rapports qui relient les maladies vénériennes à la guerre; il nous manque des données statistiques exactes portant sur le nombre total des soldats vénériens dans les différentes armées, et plus incomplètes encore sont nos connaissances sur l'extension des maladies vénériennes dans la population civile des pays belligérants. Incomplets aussi sont nos renseignements sur toutes les mesures prises par les différents pays et armees pour l'endiguement des maladies vénériennes, et surtout sur leurs résultats favorables et défavorables. Malgré ces lacunes, les faits acquis par l'expérience sont si nombreux ct importants qu'ils doivent attirer l'attention de tout homme à qui l'avenir de l'humanité civilisée tient à cœur. La guerre mondiale nous a montré que la lutte contre les maladies vénériennes est un problème qui nécessite d'urgence une prompte solution. Elle a aussi modifié dans leur essence nos opinions sur les moyens les mieux appropriés à cette solution. Il y a là, à côté de tous les maux et de toutes les tristesses que la guerre a semés, un bon grain à la germination duquel chaque peuple et chaque race sont intéressés.

Poursuivre la lecture du #RICR No. 15