Bulletin No. 671

La Convention de Genève de 1864 et la Conférence de Bruxelles de 1874

Reading time 2 min de lecture
Télécharger PDF

Tout en reconnaissant que les règles relatives aux militaires blessés ou malades trouvaient naturellement leur place dans un projet de codification des lois les plus importantes de la guerre — en 1868, n'avait-il pas suggéré au président de la Confédération que l'on joigne les Conférences de Genève et de Saint-Pétersbourg, en raison de la connexité intime qui existait entre le droit de Genève et le projet du Tsar Alexandre II, tendant à «atténuer autant que possible les calamites de la guerre« — et même lorsqu'il donne son approbation aux nouvelles propositions russes, Gustave Moynier manque d'enthousiasme et ne peut dissimuler ses réserves.

Poursuivre la lecture du #Bulletin No. 671

Autres articles de Danièle Bujard