IRRC No. 869

Justice en suspens : responsabilisation et reconstruction sociale en Irak

Télécharger PDF
Cet article est aussi disponible en

Cet article porte un regard critique sur les mesures de responsabilisation introduites par les États-Unis en Irak. Ce dont l'Irak a besoin, c'est d'un environnement sûr et d'une autorité légitime pour mettre en place une stratégie globale de justice transitionnelle qui reflète les besoins et les priorités de la majorité des Irakiens. Une telle stratégie devrait comprendre diverses mesures, notamment des poursuites judiciaires, des réparations, une approche sensée de l'assainissement, des mécanismes de recherche de la vérité et une réforme institutionnelle.Ayant envahi l'Irak sans l'autorisation du Conseil de Sécurité des Nations Unies, les États-Unis ne sont pas parvenus à convaincre beaucoup de pays de jouer un rôle actif pour aider l'Irak à surmonter son passé violent. Répétant à l'envi qu'ils « se débrouilleraient tout seuls », les États-Unis ont mis en œuvre des mesures de responsabilisation sans vraiment consulter le peuple irakien. Ils n'ont pas non plus demandé l'aide des Nations Unies et des organisations internationales des droits de l'homme, qui ont des connaissances étendues et une expérience approfondie d'un large éventail de mécanismes de justice transitionnelle. Finalement, les mesures de responsabilisation introduites par les Américains se sont soit retournées contre eux, soit étaient désespérément déficientes. Ce dont l'Irak a besoin, c'est d'un environnement sûr et d'une autorité légitime pour mettre en place une stratégie globale de justice transitionnelle qui reflète les besoins et les priorités de la majorité des Irakiens. Une telle stratégie devrait comprendre diverses mesures, notamment des poursuites judiciaires, des réparations, une approche sensée de l'assainissement, des mécanismes de recherche de la vérité et une réforme institutionnelle.

Poursuivre la lecture du #

Autres articles sur International Review of the Red Cross, Law and policy platform

Autres articles de Eric Stover, Miranda Sissons, Phuong Pham, Patrick Vinck